Coronavirus : La pandémie inquiète le marché immobilier au Maroc !

L'immobilier au Maroc et le Coronavirus !

Nous sommes en guerre contre le virus !

L’immobilier a-t-il arrêté ses activités au Maroc ? Comment notre pays réagit-il face à cette crise du Covid-19 ? Quelles sont les solutions des professionnels alors que les sorties sont limitées au strict nécessaire ? L’immobilier sur le long terme: est-t-il une « valeur refuge » ? Nous clarifions les réponses dans cet article…

Notre quotidien est complètement perturbé depuis l’arrivée de la pandémie du coronavirus, nous sommes face à une crise sanitaire et économique mondiale. Bien évidemment, le confinement a touché le marché de l’immobilier : visites sur place des biens, transactions de vente ou de location, prix, crédits…

À présent, plusieurs personnes sont touchés par le coronavirus dans différentes régions du pays.
Les autorités déclarent l’état d’urgence sanitaire et confinement comme seul moyen inévitable pour pouvoir contrôler le virus et limiter sa propagation au Maroc. La crise mondiale de cette pandémie affecte tout un pan de l’économie : presque tout est fermé !

Le télétravail est désormais l’option alternative des entreprises, les outils digitaux sont nombreux et la plupart de ces derniers sont maintenant en usage gratuit en cette période de lockdown.


L’impact du Covid-19 sur l’immobilier au Maroc 


Impact du coronavirus sur l'immobilier au Maroc

Face à cette crise du coronavirus, le marché immobilier est actuellement sur pause ! Les professionnels du domaine tentent de s’adapter avec les conditions actuelles. Les agences immobilières ont fermé leurs bureaux et les revenues chutent brutalement.

Nous citons -par suite- quelques répercussion sur le marché immobilier à court et moyen terme : 

  • Arrêt des visites pour les futurs acheteurs / locataires lors du confinement obligatoire;
  • Ralentissement des dossiers, transactions et chantiers en cours;
  • Risque des retards ou non-paiement des loyers qui peut être causé par la suspension ou la baisse des revenus des locataires;
  • Moins de demandes pour les crédits immobiliers;
  • Baisse des revenus générés par l’investissement locatif;
  • Facteur psychologique : L’incertitude peut avoir tendance à retarder les achats immobiliers;
  • Baisse des prix liée au facteur précédent, mais en toute sincérité sauf si vous êtes un vendeur très pressé, la temporisation est un choix raisonnable;
  • À moyen terme, l’impact macro-économique pourra jouer sur l’emploi, les salaires, la demande à l’achat et la solvabilité des acheteurs.

Différents secteurs sont également touchés : Tourisme, événementiel, transport, commerce…


L’immobilier sur le long terme : « valeur refuge » 


Immobilier valeur refuge contre Coronavirus

Actuellement le monde connait des bouleversements et les prix de l’immobilier au Maroc peuvent variés à cause de la pandémie du coronavirus qui a entraîné l’économie mondiale en récession.

Cependant, l’investissement immobilier axé sur le long terme reste une bonne décision pour préserver votre capital financier et le fructifier grâce à un rendement locatif ou en réalisant une plus-value à la vente.

Il faut aussi rappeler que l’immobilier fait preuve d’une meilleure résistance face aux mouvements de panique et sa moindre liquidité devient un atout contre les ventes précipitées qui peuvent causer l’effondrement de sa valeur (contrairement au marché boursier).

C’est vrai que nul ne sait ce qui va arriver mais en restant solidaires et positifs, nous allons tous survivre cette période. Vive le Maroc !

Découvrez nos articles :

En savoir plus sur la maladie du Coronavirus au Maroc

Commentaire (2)

  • Fatimzahra B| mars 29, 2020

    Très bon article, vive le Maroc et vive l’immobilier

  • med barakat| mars 30, 2020

    restant posetif et vive le maroc

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *